fluides caloporteurs

Les liquides sont couramment utilisés en raison de leurs propriétés de restitution de la chaleur. Les fluides caloporteurs se déclinent en plusieurs types et sont surtout utilisés dans les centrales électriques, dans les systèmes de refroidissement des moteurs thermiques ou dans les réfrigérateurs. Ces fluides peuvent se présenter sous forme d’huile de synthèse, minérale ou végétale. Tour d’horizon.

Définition d’un fluide caloporteur

Également appelés huiles thermiques ou fluides thermiques, les fluides caloporteurs permettent de transporter la chaleur d’un point à un autre. Ces agents de transfert de calories jouent un rôle important dans les échangeurs de chaleur, à savoir :

  • Les capteurs solaires thermiques ;
  • Les climatiseurs ;
  • Les réfrigérateurs ;
  • Les radiateurs des circuits électroniques ;
  • Les centrales électriques thermiques au fuel, au charbon, au gaz ou nucléaires.

Ils peuvent être utilisés dans de nombreux domaines, notamment pour chauffer les pièces des maisons particulières. À titre illustratif, le radiateur électrique à inertie offre un confort thermique optimal. Une résistance électrique appelée « thermoplongeur » chauffe l’huile qui circule en circuit fermé et diffuse une chaleur douce. Contrairement au radiateur chauffage central, le radiateur à fluide caloporteur fonctionne en toute autonomie et est facile à entretenir. Les systèmes de chauffage adoptent différents fluides caloporteurs choisis pour leur rendement et leurs propriétés physico-chimiques.

 

Comment reconnaître un bon fluide caloporteur ? 

Un bon fluide caloporteur présente les propriétés suivantes :

  • Il est peu visqueux ;
  • Il possède une bonne capacité d’assimilation des calories ;
  • Il est résistant face aux températures élevées ;
  • Il est peu corrosif.

Parmi les fluides caloporteurs, l’huile est la plus couramment utilisée car elle est peu corrosive et affiche une forte résistance face aux températures élevées.

Par ailleurs, les fluides caloporteurs interviennent également dans l’industrie. Ils ont pour fonction de :

  • Chauffer des locaux, des équipements, des dispositifs de régulation de température, des installations de produits d’enrobage, des fours ou des échangeurs thermiques ;
  • De maintenir la température des bacs de stockage.

 

Comment choisir un liquide caloporteur ?

Pour choisir un liquide caloporteur, il convient de prendre en compte ses propriétés physiques :

  • Sa capacité thermique volumique ;
  • Sa viscosité ;
  • Sa chaleur latente de liquéfaction ou de vaporisation ;
  • Ses propriétés oxydantes ;
  • Sa conductivité électrique.

 

Quels sont les types de fluides caloporteurs ?

Les fluides se déclinent en plusieurs formes. Ils peuvent se présenter sous forme de gaz ou de fluides organiques (huiles minérales). Les fluides caloporteurs de type métaux liquides ou sels fondus sont parfaitement adaptés aux usages à haute température.

Leurs caractéristiques thermodynamiques peuvent influencer leur classement. Deux groupes de propriétés calo-vectrices se distinguent :

  • L’une pour la puissance extraite ;
  • L’autre pour la puissance de pompage du liquide ou fluide utilisé.

Voici une liste de gaz caloporteurs :

  • Néon ;
  • Hélium ;
  • Hydrogène ;
  • Oxygène ;
  • Argon ;
  • Xénon ;
  • Krypton ;

L’hélium doit être utilisé sous pression étant donné qu’il présente une puissance de soufflage importante. Le choix des fluides est également influencé par les conditions climatiques. Il convient d’éviter de laisser geler le liquide de refroidissement d’une voiture. Le procédé de calorifuge frigorifique permet aux industriels de conserver l’énergie emmagasinée dans les tuyauteries de façon optimale. Ce procédé s’adresse au calorifugeage ou aux réseaux d’eau froide, et consiste à isoler les installations de chauffage ou les canalisations d’eau chaude. Cela permet de réduire la facture d’énergie et de limiter les déperditions de chaleur.

Les fluides caloporteurs affichent une haute performance permettant de restituer continuellement la chaleur. Ils ont l’avantage de la préserver pendant un certain temps après l’arrêt de la résistance électrique. Il convient de choisir un type de fluide caloporteur adapté à vos besoins en tenant compte de ses propriétés physiques.

Le liquide de refroidissement est un fluide caloriporteur. Il permet à votre moteur de se prémunir des surchauffes. Une fuite peut vite entraîner des dégradations importantes sur votre véhicule.