Progressivement, les chauffages électriques envahissent les maisons  au détriment des vieilles cheminées délaissées ou du moins conservées par les nostalgiques. Toutefois, l’attrait pour le matériel électrique  afin de réchauffer les intérieurs des installations nécessite un minimum de connaissances à réunir afin de ne pas s’exposer aux regrets ou pour mieux optimiser l’utilisation de cet appareil électrique.

Quelques généralités sur les chauffages électriques

Matériel indispensable pendant l’hiver, le chauffage électrique produit et distribue de la chaleur à l’aide de sa matière chauffante. Cette dernière peut être faite en acier ou en film chauffant. Autorisés dans les habitations, les chauffages électriques sont prohibés dans les locaux comme les salons de coiffure, garages (ou tout autre local dans lequel on utilise les solvants) à cause de l’atmosphère facilement inflammable ou explosive qu’il y a dans ce genre de lieux. Les chauffages électriques les plus en vogues sont les convecteurs électriques, les radiateurs rayonnants, les radiateurs à chaleur douce et enfin les radiateurs à inertie.

Pour chauffer vos intérieurs, vous pouvez aussi vous pencher vers les techniques de chauffage par sols ou encore par plafonds. Le type de chauffage direct permet d’avoir une excellente précision dans le réglage de la température voulue, peu ou pas de perte de chaleur dans les maisons bien isolées et le coût d’achat est relativement bas pour des consommations souvent élevées lorsque vous ne choisissez pas un chauffage électrique économique. Contrairement au chauffage direct, le chauffage par accumulation quant à lui consomme moins avec un principe de fonctionnement particulier.

Quel type de régulation choisir pour son chauffage électrique ?

La régulation du chauffage électrique est un principe très important dans le fonctionnement de l’appareil. Une bonne régulation permet d’éviter les gaspillages constatés et donc des pertes d’énergie qui ont une influence sur votre facture d’électricité. Les chauffages électriques sont dotés d’un mode de régulation manuelle et automatique. Le mode automatique est souvent recommandé car il offre la possibilité de pouvoir optimiser la consommation du chauffage électrique dans la mesure où il tient compte de la température ambiante à l’extérieur, de la charge résiduelle présente dans le noyau d’accumulation ou encore du régime horaire d’utilisation. Largement plébiscitée, la régulation automatique de charge est constituée d’un régulateur central, d’une sonde qui permet de mesurer la température extérieure, d’un thermostat de charge et d’un tableau qui vous permet d’avoir des renseignements sur la situation.

Endroit idéal pour installer votre chauffage.

Le choix de l’endroit où il faut installer le chauffage électrique est très important car il détermine le niveau de confort thermique désiré, maximise la diffusion de la chaleur sans encombrer les déplacements dans la maison. S’il est admis de tous qu’il faut installer le chauffage électrique sur un mur donnant sur l’extérieur mais sous les fenêtres, l’emplacement de votre appareil dépend aussi de la pièce d’accueil de ce dernier. Dans les salons ou pièces à vie par exemple, il faut installer deux chauffages légèrement puissants (au lieu d’un seul plus puissant) l’un en face de l’autre afin d’obtenir une chaleur homogène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *