Événement de proximité, la Fraich’attitude part une nouvelle fois cette année à la rencontre des consommateurs français. Pour cette cinquième édition, la manifestation propose, sur l’ensemble du territoire, une série d’animations articulées autour des fruits et légumes, et la région Rhône-Alpes n’échappe pas à cette vague maraîchère.

L’idée étant, pour les organisateurs, de promouvoir les bienfaits des produits de qualité : « La Fraich Attitude, c’est à la fois une question de santé publique et un moyen de promouvoir les produits régionaux.

C’est également une question de goût ! Cette année, nous voulons mettre les fruits et légumes sous le signe de la facilité ; facilité d’accès à de bons produits régionaux, facilité de préparation et enfin faciliter d’habitude pour montrer que manger sain n’est plus inaccessible » confie Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement. Pas besoin donc de s’appeler Eugénie Brazier pour préparer des plats simples sans fioriture et sans toucher la sphère de la haute gastronomie.

Un événement dédié à la bonne bouffe sans se ruiner

Tous les professionnels de la filière maraîchère seront déployés dans la région. Producteurs, expéditeurs, grossistes et commerçants élaborent diverses recettes à base de fruits et légumes. De nombreuses opérations de dégustations sont prévues dans les écoles primaires, les collèges et les lycées, mais aussi dans les centres aérés, les clubs sportifs et sur divers marchés. Des jeux de pistes, des rencontres sportives, des potagers géants ainsi que des conférences santé sont également au programme, et ce dans onze municipalités. Ces dernières jouent un rôle fondamental pendant cette semaine. Elles bénéficieront du soutien de diététiciens de l’Interprofession des fruits et légumes frais (Interfel), partenaire de l’évènement.

En savoir plus

A Lyon, la semaine de la Fraîch Attitude sera marquée par un concours d’épluchage de légumes, le 10 juin prochain. Plusieurs équipes de quatre personnes s’affronteront place Carnot pour venir à bout de légumes qu’ils épluchent grâce à un économe. Un effort de fédération qui aspire à rendre ludique l’apprentissage de la cuisine et dans le but de rester en bonne santé. Hélène Fotiadi, diététicienne à l’Interfel, explique : « Nous avons toujours beaucoup de monde qui participent à l’évènement et aux diverses animations. Les gens s’intéressent de plus en plus à leur alimentation et tout ce que nous proposons répond aux interrogations du public. C’est dans cette perspective que nous mettons l’accent sur les recettes, les bienfaits nutritionnels ». D’autres animations seront cependant proposées place Carnot, dont la réalisation d’un potager, des coiffures végétales et les traditionnelles dégustations de brochettes fruitées, verrines, smoothies et présentation de la gourde inox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *