Comment anticiper les actions des mauvais payeurs ?
Comment anticiper les actions des mauvais payeurs ?

Comment anticiper les actions des mauvais payeurs ?

Mieux vaut prévoir que voir. On doit écouter son ressenti si on veut se protéger des mauvais payeurs. Il est nécessaire d’effectuer une mise en place de bases de travail avant de débuter avec des nouveaux clients. En cas de problème comme un abus de confiance, on ne doit pas hésiter à contacter un avocat ou un juriste pour faire un contrat en béton.

Anticiper les problèmes de paiement

Pour éviter les mauvais payeurs, on doit mettre en place un contrat béton avant toute collaboration d’affaire. Ce contrat permet d’éviter les éventuels problèmes. Si la relation de travail se passe bien, il n’est pas forcément utile. Seulement, on doit le faire pour ne pas avoir de conflits dans le futur. L’objectif est d’anticiper. S’il y a un incident ou une responsabilité qui n’est pas couvert dans le contrat, il faut absolument le rajouter. Un bon contrat ne se fait pas forcément en une fois. Vous pouvez l’améliorer au fur et à mesure. Dans le contrat, il est possible de mettre le calendrier des diverses étapes du projet ainsi que les obligations des deux parties, les conditions financières qui déterminent le délai de paiement, prix, pénalités de retard ainsi que l’acompte… On doit aussi connaître le déroulement de la phase de recette si le contrat est au forfait. Le principe de résiliation de contrat fait aussi partie de ce carnet.

Les bons réflexes pour se protéger des mauvais payeurs    

Il faut aussi commencer par écouter son intuition lors des premiers échanges. Cette personne doit inspirer confiance dès le premier contact. Mais si on a des doutes sur certains points, on doit en parler avec ses collaborateurs et partenaires. On doit veiller à ce que la communication soit fluide. Une bonne communication entre soi et ses clients doit être installée du début jusqu’à la fin du projet. C’est aussi un point clé. Faites en sorte que les non-dits soient clarifiés au plus vite. S’il y a quelque chose qui ne va pas, faites-le savoir. La plupart du temps, les problèmes se règlent en discutant et en étant vraiment à l’écoute de l’autre. Il faut toujours mettre les accords par écrits. C’est un principe de base dans la gestion des affaires. Il est nécessaire de transcrire les accords pour sauvegarder tous les échanges. On peut effectuer cet accord par téléphone mais il faudrait retranscrire et l’envoyer par e-mail les récapitulations. Cela peut toujours servir en cas de conflit.

Comment récupérer son argent à un mauvais payeur ?

Pour récupérer son argent à un mauvais payeur, il faut suivre quelques étapes. Il faut toujours commencer par les méthodes douces. Tout d’abord, on relance le client en lui transmettant la facture impayée de nouveau. Il est tout à fait possible que le non-paiement du salaire soit dû à un oubli ou à un problème financier. On devrait aussi accompagner d’un petit message. Pour ne pas perdre le client, il est conseillé d’être toujours poli. Dans le cas d’une lettre trop agressive, le client peut fuir et refuser de payer.

Après ce message écrit, si le client ne répond pas et ne paie pas la facture, on peut passer par le rappel par téléphone. Cette option pourrait avoir plus d’effet positif. En effet, une conversation ou un message laissé sur une boîte vocale est plus difficile à ignorer qu’un courriel ou une lettre. Il faut seulement être calme et courtois durant toute la conversation. Il est conseillé aussi de terminer la conversation par une formulation visant à obtenir un engagement ferme de payer la facture. Les dernières solutions seraient l’appel à la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.