Le régime alimentaire d’un chien est à prendre très au sérieux. Cela aura pour objectif d’avoir un chien adulte en bonne santé. Ce régime doit associer protéines, lipides et glucides. L’attention doit être accentuée si la chienne est en gestation ou si elle allaite.

Les bases d’une alimentation équilibrée d’un chien

Si un maître veut une alimentation équilibrée pour son chien, il faut veiller à avoir un bon ratio protéines/lipides/glucides. Selon les recommandations du site http://www.teckel.be/, le maître doit commencer par satisfaire les besoins en protéines du chien.

A l’identique de l’homme, c’est l’élément indispensable pour asseoir un bon développement de ses muscles et une activité physique normale. Les protéines animales constituées de bœuf ou de poulet assurent la libération de l’énergie et la garde d’un pelage fort et brillant. Pour ce qui est des lipides, également appelés graisses, elles favorisent le maintien d’un beau pelage.

Comme les protéines, elles permettent au chien de rester dynamique, tout en renforçant son système immunitaire. En ce qui concerne les glucides (riz, pâtes…), elles sont utiles au bon fonctionnement de l’organisme du chien, pour favoriser le transit.

Qu’en est-il des préparations « fait-maison » ?

Les régimes à base de viande, que le maître prépare lui-même avec des restes de viande, ne sont pas particulièrement conseillés pour un chien. En effet, ce genre de repas est généralement déséquilibré. Dans la pratique, il renferme trop de viande et pas assez de fibres.

Au contraire, les repas industriels des supermarchés, ou commercialisés chez le vétérinaire, proposent des repas équilibrés. Généralement, ils respectent les proportions requises. Il faut noter que quelques aliments sont fortement déconseillés pour un chien. Ce sont, entre autres, les oignons, ail, épinards, haricots, maïs…

Le nombre de repas par jour d’un chien

Contrairement à l’alimentation d’un chat, l’alimentation à volonté en temps illimité ne convient pas à un chien. Cela représente un risque de surconsommation. Ainsi, le chien doit manger à des heures fixes. Le nombre de repas par jour diffère d’un chiot à un chien adulte. Du sevrage à l’âge de trois mois, la ration alimentaire du chiot doit être répartie en 4 à 5 repas par jour.

De trois à cinq mois, le nombre de repas par jour régresse à trois. Il passe à deux à partir du sixième mois. Afin d’habituer un chien à manger à heure fixe, il faut commencer par lui laisser de la nourriture à volonté pendant un certain temps (plusieurs heures). Au bout d’un délai fixé, le maître enlèvera sa gamelle, qu’elle soit achevée ou non. Au fil du temps, le chien saura, quand il aura son repas, qu’il faut le manger tout de suite. Aussi, les repas doivent être proposés entre 7 et 22 heures.

En complément, il ne faut pas oublier qu’un chien doit toujours avoir de l’eau à sa disposition, dans une gamelle nettoyée régulièrement. Pour les portions de repas à donner, il faut veiller à bien respecter les doses. De toute évidence, la nourriture d’un chien doit être pesée, pour anticiper tout risque d’obésité. A cet effet, les nourritures industrielles indiquent clairement les portions recommandées selon le poids de l’animal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *