L’ambulancier transporte les personnes blessées, malades, âgées ou handicapées. Il veille à leur confort et état de santé de jour comme de nuit. Retrouvez toutes les informations sur le métier d’Ambulancier. Il a pour mission d’assurer le transport de personnes blessées ou malades jusqu’à l’hôpital tout en veillant à leur confort et à leur état de santé.

L’urgence est le quotidien de l’équipe du service d’ambulance 91. L’Ambulancier maîtrise parfaitement le fonctionnement des appareils d’assistance médicale de manière à apporter tous les soins nécessaires. Il donne les premiers secours aux blessés. Durant le trajet, l’ambulancier est en contact avec les Médecins urgentistes sur place pour les informer de l’état du patient. Il a également une mission administrative, secondaire, puisque pour chaque personne transportée il doit remplir les papiers nécessaires.

L’Ambulancier peut travailler dans une structure publique, associative ou privée. Il faut faire la distinction entre l’Ambulancier et l’Ambulancier Auxiliaire de régulation médicale qui travaille quant à lui au SAMU (Service d’Aide Médicale d’Urgence). Celui-ci a pour rôle de renseigner et d’effectuer un premier tri des appels passés au service d’ambulance 91. En fonction de ce que disent les patients, il va alerter le médecin qui interviendra ou pas directement chez le patient en fonction de la gravité de la situation. Il peut aller sur le terrain pour aider les équipes dans des situations d’urgence.

L’Ambulancier peut être appelé de jour comme de nuit et peut être amené à travailler le week-end et les jours fériés.

Devenir ambulancier

Pour devenir ambulancier au sein du service d’ambulance 91, il faut que tu obtiennes le Certificat de Capacité d’Ambulancier (CCA) qui exige une préparation. Le CCA est accessible avec le Brevet des collèges (niveau 3ème).

Les conditions à remplir pour pouvoir suivre cette formation sont les suivantes :

  • Avoir minimum 18 ans ;
  • Avoir le permis B avec plus de 3 ans ou bien 2 ans si conduite accompagnée ;
  • Avoir une Attestation préfectorable d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical ;
  • Posséder l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS).

La préparation au CCA est assurée par les centres agréés par le Ministère des affaires sociales. C’est une formation payante qui dure 3 mois, à temps complet ou partiel. Le CCA coûte environ 3 200 euros.

Ses qualités : l’Ambulancier doit être réactif et efficace. Il sait garder son sang-froid et gérer des situations stressantes. Il est disponible et à l’écoute des patients et de leur famille. Il a également le sens du contact et du réconfort.

Les débouchés : les perspectives de recrutement sont bonnes. Des stages de perfectionnement permettent de se spécialiser par exemple dans le travail des services d’urgence ou dans la gestion du personnel des entreprises de transport sanitaire. Dans le secteur libéral, après quelques années d’exercice, le conducteur ambulancier peut devenir régulateur et s’occuper, à ce titre, de la réception des appels, de la coordination des demandes et du planning des courses.

Les principes à avoir pour être ambulancier

Politesse, tact, discrétion, sang-froid, réactivité, bonne résistance physique et morale, patience, calme, esprit d’initiative.

Certains patients ont besoin de discuter, il faut donc avoir le sens du contact, savoir écouter et entendre les plaintes et les angoisses du patient afin de le rassurer. L’auxiliaire doit respecter les horaires pour l’admission, une consultation ou un examen complémentaire.

Il doit connaître les trajets, embouteillages et la signalisation interne de l’établissement pour se rendre directement au bon endroit. Les transmissions sont importantes entre vous et l’équipe soignante que ce soit :

– avant un transport secondaire -soignant-> transporteur)

– ou lors de l’arrivée ( transporteur ->soignant)

L’équipe doit être disponible de jour comme de nuit et effectue des gardes les dimanches et jours fériés. Les horaires sont très irréguliers et les semaines sont chargées.

La profession est donc un métier où le contact avec le malade et la passion de la conduite sont indissociables.

D’autres points à respecter lorsqu’on est ambulancier

L’ambulance 91 doit respecter la loi, les textes, les règles éthiques et déontologiques. Si non sa responsabilité est engagée sur le plan morale, civile voire pénale. Il effectue les démarches réglementaires concernant l’agrément et l’entretien du véhicule, tenir à jour le carnet de bord du véhicule. L’ambulancier intervient à domicile ou local de permanence pour l’écoute des appels, sur les routes et voies publiques et dans tous les lieux susceptibles de recevoir des malades (hôpital, clinique, maison de retraite, de convalescence) ou d’être un lieu d’accident ou de malaise (domicile, lieu public, chantier, usine, école, lieu publique…)

Combien gagne un ambulancier ?

Un Ambulancier débutant gagne environ 1 400 euros bruts par mois. En fin de carrière, il peut espérer gagner 2 300 euros.

L’auxiliaire au sein de l’ambulance 91 participe aux transports de malades, personnes âgées, handicapées ou blessés. Il faut savoir observer, communiquer avec le patient, l’équipe et les professionnels de santé.

Les conditions de travail sont parfois difficiles : travail de garde la nuit, manipulation de charges lourdes. Faire face à des situations d’urgence parfois dramatiques demande une bonne condition physique et du sang froid. Ses missions sont variées. Elle nécessite de la compétence mais aussi un bon contact avec les malades.

Il est chargé d’assurer, sur prescription médicale, le transport des malades, des blessés et des parturientes auprès des établissements de soins, de cure et de réadaptation, ou de raccompagner les bénéficiaires de soins à leur domicile, au moyen de véhicules spécialement adaptés :

– véhicules sanitaires légers (VSL), pour le transport assis

– ambulances, pour le transport allongé

Il peut conduire les véhicules de transports sanitaires de catégorie C et D de l’ambulance 91. La surveillance et la manutention de la personne transportée sont assurées par deux personnes à bord d’une ambulance. L’une des deux doit posséder le Diplôme d’Etat d’Ambulancier (DEA) et l’autre l’attestation de formation d’auxiliaire ambulancier.

Au moment de la prise en charge, il aide le malade à s’installer dans l’ambulance et surveille son état durant le trajet. Il aide son collègue ambulancier :

– à réaliser les gestes nécessaires

– à la présentation du matériel utile aus soins d’urgence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *